NOUS N'AVONS PAS VOTÉ LE BUDGET DE LA RÉGION

Nous avons défendu lors de l’Assemblée plénière du 26 mai les engagements que nous avons pris devant les électeurs et de nouvelles priorités budgétaires pour répondre aux besoins des populations.

Nous regrettons de ne pas avoir été entendus sur La Mogère, gare LGV inutile et pharaonique à côté de Montpellier. Un moratoire sur les financements avait pourtant été annoncé.

Nous avons également proposé et défendu plusieurs amendements pour:

  •  privilégier la rénovation de la voie Toulouse-Bordeaux plutôt que la LGV à 10 milliards d’euros
  • appliquer strictement la laïcité et la loi pour supprimer les subventions extra-légales aux lycées privés
  • généraliser la gratuité des livres scolaires à tous les lycéens de la Région, comme c’est le cas en Languedoc-Roussillon
  • augmenter les moyens pour la culture et établir un dispositif pour la création et la pérennisation d’emplois associatifs
  • amorcer un plan de soutien à l’investissement public local
  • demander le rétablissement des dotations de l’Etat supprimées par le gouvernement (206 millions de manque à gagner depuis 2014)

Puisque nous n’avons été entendus sur aucun de ces engagements électoraux, nous avons choisis de ne pas voter le budget 2016 de la Région LRMP.

Nous avons tout de même obtenu la généralisation du fonds social pour la cantine des lycéens et nous approuvons l’augmentation du régime indemnitaire des agents régionaux. Nous continuerons à porter de nouveaux choix politiques pour réorienter des moyens vers les services publics, les besoins sociaux, les exigences écologiques et les attentes démocratiques.

Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Muriel Ressiguier, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys, élus du groupe « Nouveau Monde en Commun ». Membres du Parti de Gauche, d’Ensemble! et de la Nouvelle Gauche Socialiste

LIRE AUSSI : POUR UN BUDGET RÉGIONAL À LA HAUTEUR DES ENJEUX