COMMUNIQUÉ D'ENSEMBLE : DÉCHAINEMENT DE VIOLENCES POLICIÈRES À FOS SUR MER

« Ensemble! » condamne avec vigueur le déchainement d'une incroyable violence policière utilisée, dans la nuit du 23 au 24 mai, pour briser le blocage du dépôt de Fos par des syndicalistes mobiliséEs pour obtenir le retrait de la loi travail.

Alors que les salariéEs s'étaient regroupéEs, après l'évacuation forcée du dépôt, devant la maison des syndicats de Fos, les CRS se sont massés tout autour et n'ont pas tardé à lancer des grenades et à charger les salariéEs, les poursuivant dans les rues de Fos et assiégeant la bourse du travail.

En Auvergne, dans le Nord, entre autre, c'est par la force que les blocages des salariEs ont aussi été levés.

A la violence d'une loi antisociale s'ajoutent celle de l'emploi du 49.3 et maintenant une inadmissible violence policière qui veut écraser les salariéEs.

Minoritaire dans l'opinion et à l'Assemblée, le gouvernement de M. Valls n'a pas d'autre argument que la force.

La multiplication des blocages, la généralisation des grèves dans les raffineries, les ports, les aéroports, à la SNCF, leur démarrage dans les centrales nucléaires, et bientôt à la RATP, les nombreuses manifestations, le succès populaire des Nuits Debout montrent l'ampleur du rejet de cette loi qui fait tourner la roue de l'histoire à l'envers.

Pour l'avenir de nos enfants, des jeunes générations, l'avenir de notre société, tous debout pour gagner le retrait de la loi travail, et créer les conditions de la reconstruction d'une alternative démocratique, sociale et écologique à ces politiques libérales qui mettent au centre de tout la finance, la recherche du profit au détriment des besoins fondamentaux des êtres humains.

Le 25 mai 2016.