INTEL : QUAND LES PARASITES SE SERVENT SUR LE DOS DES SALARIÉS

Communiqué de Ensemble ! Front de Gauche : Une fois de plus la voracité des groupes capitalistes a fait ses preuves. Le géant américain des semi-conducteurs Intel annonce un plan de fermetures de sites en France, dont à Toulouse et Montpellier.

Rien ne saurait justifier un nouveau saccage de l'emploi, d'autant plus que ce groupe a distribué 7,6 milliards d'euros de dividendes l'an dernier. Après avoir siphonné de l'argent public pour s'installer dans la région (650 000 euros de l'état en 2010, au moins 300 000 euros issus des collectivités territoriales ….) Intel ferme ses portes, c'est inadmissible.

Nous exigeons au moins le remboursement de l'intégralité des fonds publics versés.

Au lieu de détruire le code du travail, le gouvernement devrait plutôt renforcer le droit et le contrôle pour les salarié-es et les organisations syndicales pour empêcher les licenciements.

Alors que la direction d'Intel somme ses salarié-es de se taire, c'est en se mobilisant qu'ils peuvent imposer d'autres choix. Nous serons à leurs côtés.

Myriam Martin, porte parole nationale de Ensemble-Front de Gauche

Élue Régionale Occitanie, groupe Nouveau Monde En Commun